3 Méthodes Efficaces Pour Stopper Vos Emotions D’affecter Votre Diète

Arrivez-vous à contoller vos émotions ? Vous vous dites qu’aujourd’hui c’est le jour où vous vous arrêterez de trop manger. Votre matinée commence bien, vous avez un smoothie nourrissant et vous vous sentez plutôt satisfait. L’heure du déjeuner arrive et vous commandez une salade et la garnissez de saumon. Vous vous donnez vraiment une tape sur l’épaule pour ce choix d’autant plus que vos collègues ont commandé des cheeseburgers et frites bien gras.

De retour au bureau, vous recevez un message de la part d’un client furieux, vous sentez votre tension artérielle monter, vos épaules se resserrer, votre mâchoire se contracter, et vous vous rendez immédiatement au distributeur et vous achetez quelques Snickers. Vous les avalez et au lieu de vous sentir mieux, vous êtes rempli de honte pour ce que vous venez de faire.

Ce n’est peut-être pas le stress professionnel qui déclenche votre besoin de grignoter, mais votre relation avec votre mari, votre partenaire, vos enfants, les membres de votre famille, vos amis, la liste est longue. Les fringales émotionnelles, c’est comme faire des montagnes russes qui vous entraînent dans les hauts et les bas et vous font perdre le contrôle.

Les Envies Du Mangeur Émotionnel

Les mangeurs émotionnels ont tendance à avoir un grand désir de malbouffe plutôt que de chercher à manger des repas équilibrés. « Lorsque nous mangeons des glucides riches en sucre ou en gras, notre corps libère de la dopamine, une substance chimique du cerveau », explique Karen R. Koenig, auteure du manuel The Food & Feelings Workbook. « Cela stimule le centre de plaisir du cerveau, donc vous voudrez continuer à manger pour répéter l’expérience encore et encore. » Et si vous n’avez pas envie de glucides, vous avez probablement envie de sucre et de gras, ce qui fait augmenter la consommation d’autres substances chimiques du cerveau liées au plaisir et à l’euphorie, selon une étude récente de l’École de médecine de l’Université Johns Hopkins.

L’alimentation émotionnelle est déclenchée par le sentiment d’impuissance face à ses émotions. Vous ne vous sentez pas capable de faire face à vos sentiments de front, alors vous les évitez avec de la nourriture. D’autres caractéristiques de l’alimentation émotionnelle sont l’incapacité de se sentir rassasié et les sentiments de culpabilité et de honte pour ce que vous venez de manger.

Comment Arrêter Le Cercle Vicieux De L’Alimentation Emotionnelle

Alimentation Emotionnelle

 
1. Prendre Contact Avec Vos Émotions

Prendre contact avec vos émotions peut être effrayant. Vous avez peut-être peur que, comme la boîte de Pandore, une fois ouverte, vous ne puissiez arrêter le flux de vos émotions et de vous sentir dévasté. La vérité, c’est que lorsque nous ne sommes pas obsédés par nos émotions ou que nous ne les réprimons pas, même les sentiments les plus douloureux et les plus difficiles s’apaisent relativement rapidement et perdent leur pouvoir.

Pour donc gerer vos émotions, je vous encourage à prendre quelques grandes respirations et avant de manger, demandez-vous ce que vous ressentez. Vous vous sentez peut-être seul. En identifiant vos émotions, vous pourriez déterminer que vous avez besoin d’approfondir votre relation avec votre mari ou votre partenaire. Peut-être avez-vous soif d’amitié et remarquez que vous devez faire plus d’efforts pour vous joindre à certains groupes de rencontre pour y arriver. La clé pour diminuer l’alimentation émotionnelle est de prendre une certaine forme d’action positive une fois que vous avez identifié le sentiment qui se dégage.

2. Apprendre à Dire NON

Perdez l’habitude de toujours dire oui aux demandes des autres. En disant NON, vous dites oui à ce qui vous comble. En prenant cette mesure, vous réduirez la possibilité de trop manger par frustration et par ressentiment à l’idée de faire quelque chose que vous ne voulez pas faire.

Vous pouvez sentir que vous devenez égoïste, mais la réalité est que vous êtes en train d’évoluer vers une manière d’être plus autonome et pleine. En vous entretenant, vous constaterez que l’alimentation émotionnelle diminue.

Apprenez à vous poser cette question développée par Patrick Williams, Ed. D, président de l’Institut de formation des coachs de vie.

En disant oui aux demandes des autres, comment dites-vous non à vous-même ?

3. Apprenez Comment Devenir Un Mangeur Conscient

L’alimentation consciente est basée sur le concept bouddhiste de la pleine conscience, qui implique d’être pleinement conscient de ce qui se passe à l’intérieur et autour de vous en ce moment. Appliquée à l’alimentation, la pleine conscience englobe :

alimentation consciente
  • Manger dans une salle à manger désignée pour chaque repas
  • Remarquer les couleurs, les odeurs et les textures de vos aliments
  • Mâcher lentement et savourer le goût de vos aliments
  • Se débarrasser des distractions comme la télévision, les appareils électroniques ou de quoi lire

Le psychologue Jean Kristeller de l’Indiana State University et ses collègues de l’Université Duke ont mené une étude financée par les NIH sur les techniques d’alimentation consciente pour le traitement de la suralimentation. La thérapie basée sur la pleine conscience semblait aider les gens à apprécier davantage leur nourriture et à avoir moins le sentiment d’avoir du mal à contrôler leur alimentation.

Kristeller et ses collègues ont découvert que la pleine conscience aide les gens à reconnaître la différence entre la faim émotionnelle et la faim physique et crée un « moment de choix » entre la pulsion et le fait de manger.

Aujourd’hui peut être le jour où vous pouvez mettre fin à votre alimentation émotionnelle. Commencez à intégrer ces nouvelles pratiques à votre mode de vie et vous établirez une relation plus saine avec la nourriture. Vous apprendrez à reconnaître son but, à alimenter votre corps pour que vous puissiez vivre pleinement votre vie.

Si vous avez besoin d’un soutien supplémentaire en matière d’alimentation émotionnelle, n’hésitez pas à me contacter.